L'éclairage horticole

Pour remplacer le soleil dans votre espace de culture vous aurez besoin d’utiliser des systèmes d’éclairages horticoles adaptés aux différentes phases de vie de la plante. Chaque technologie possède bien sûr des avantages et des inconvénients.

SEMIS &
BOUTURAGE
CROISSANCEFLORAISON

DURÉE 
DE VIE

PRIXCONSO.
ÉLECTRIQUE
Néon•••••••••••••••••••
CFL•••••••••••••••••••••
HPS•••••••••••••••
MH••••••••••••••••
LED•••••••••••••••••••••••
Plasma•••••••••••••••••

Légende • 5 excellent • 4 bon • 3 moyen • 2 efficacité faible • 1 peu efficace

QUEL TYPE D’AMPOULE ?


1. Spectre adapté pour la croissance.

Cycle d’éclairage croissance : 18h de lumière sur 24h avec une ampoule MH, néon, ampoules à économie d’énergie ( CFL ), Plasma ou LED.

Les ampoules MH

Les ampoules MH ( métal halide ) sont particulièrement adaptées à la phase de croissance et de vos plantes. Elles émettent un spectre lumineux blanc/bleu qui correspond à la lumière blanche que le soleil diffuse au printemps. 

Le spectre est idéal pour avoir des plantes avec des entrenoeuds très resserrés et des branches solides. Cela permet un développement des fleurs optimal et donc un rendement supérieur. Ainsi, les feuilles seront beaucoup plus larges permettant une photosynthèse suractivée.


> Systèmes d’éclairages disponibles en 250W, 400W, 600W, 1000W.


Les tubes néon et ampoules économie d’énergie

Les tubes néon et ampoules économie d’énergie sont idéals pour votre bouturage et le début de croissance de vos plantes. Ils dégagent très peu de chaleur et sont peu gourmands en électricité.

Le spectre lumineux des ampoules néon et CFL peut varier. Certains modèles sont adaptés à la croissance et d’autres à la floraison.

> Systèmes d’éclairages disponibles de 24 à 250W.

Les LEDS

Les LEDS, cette nouvelle technologie offre de grandes possibilités, le spectre est idéal puisqu’il reproduit pratiquement la lumière du soleil. 

Les systèmes ne chauffent presque pas, la durée de vie est exceptionnelle, plus de 10 ans !

De surcroît, les plantes en croissance se développent de façon harmonieuse et uniforme. Sur certains modèles, on peut même régler le spectre en faisant varier le bleu et le rouge pour s’adapter aux besoins de la plante. Ce système ne nécessite ni réflecteur, ni grosse ventilation. Système prêt à brancher.

> Systèmes d’éclairages disponibles de 144 à 1200W.

2. Spectre adapté pour la floraison.

Cycle d’éclairage floraison : 12h de lumière sur 24h avec une ampoule HPS, économie d’énergie, plasma ou LED.

Les ampoules HPS

Les ampoules HPS ( haute pression sodium ), sont spécifiquement adaptées à la phase de floraison, elles émettent un spectre jaune rouge orangé qui correspond à la lumière du soleil en été et en automne ce qui fournira l’énergie nécessaire pour produire une récolte abondante.

En croissance, ce spectre n’est pas adapté, car la plante a besoin du spectre bleu inexistant dans les ampoules HPS ce qui fait que la plante va s’étioler et le rendement sera moins productif.

> Systèmes d’éclairages HPS disponibles de 250 à 1000w.

Autres types d’éclairage de floraison

Les néons, CFL ou éclairages à LED peuvent aussi convenir pour la floraison dans des espaces restreints où la chaleur pourrait être trop élevée pour la culture. Les résultats sont satisfaisants mais le rendement est inférieur à celui d’un éclairage HPS. 

Pour une production optimale vous pouvez utiliser un mélange de CFL et HPS ou mieux, de LED et HPS.

> Systèmes d’éclairages LED disponibles de 15 à 600W.

> Systèmes d’éclairages CFL disponibles de 85 à 300W.

Conseils

  • L’une des solutions les plus productive consiste à utiliser un système d’éclairage compatible MH/HPS en changeant simplement l’ampoule selon la phase de culture.
  • Il faut renouveler les ampoules toutes les trois cultures pour un rendement optimal.
  • Les feuilles des plantes sont aussi sensibles à la lumière que l’oeil humain. Une lumière parasite ( multi-prise lumiseuse par exemple )pendant la nuit durant la floraison peut stopper le développement de fleurs et relancer la croissance. L’astuce consiste à regarder vos plantes dans l’obscurité grâce aux LEDS vertes dont la lumière n’est pas captée par les plantes. Évitez autant que possible d’ouvrir votre chambre pendant la phase de nuit.
  • Pour plus de production et afin d’obtenir la meilleure teneur en huiles essentielles, il est préférable de baisser l’intensité lumineuse et la température durant les 15 derniers jours de floraison.
  • Dans l’optique de provoquer une montée d’hormones de floraison, il convient d’effectuer une période d’obscurité de 36h lors du passage de croissance à floraison ( facultatif ).
  • Attention : pensez à protéger vos yeux de la lumière avec des lunettes spécifiques lorsque vous travaillez dans votre chambre de culture

QUEL TYPE DE BALLAST ?

Le ballast sert à amorcer et à allumer les lampes haute pression. Il est important de faire la distinction entre les deux technologies ( ferromagnétique et électronique ).

Ballast ferromagnétique ( ancienne technologie )

Avec un ballast ferromagnétique classique de 600 watts vous consommerez 660 watts avec une efficacité moyenne de + ou - 70%. L’ampoule de 600 watts ne restituera que + ou - 420 watts soit une perte énorme de 180 watts. Cette technologie consomme plus d’électricité qu’elle n’en restitue en éclairage. La déperdition lumineuse est également amplifiée par la longueur de câble reliant l’ampoule au ballast. Avec un ballast ferromagnétique, vous consommerez 660 watts pour un rendu sur vos plantes d’à peine 420 watts.

Ballast digital ou électronique ( nouvelle technologie )

En cas de coupure de courant, le redémarrage de l’ampoule est immédiat contrairement au ballast ferromagnétique qui parfois peine à se réamorcer, risquant de provoquer un incendie et nuisant très fortement à la durée de vie et à la puissance de votre ampoule.Avec un ballast digital ou électronique de 600 watts, vous consommerez 630 watts pour une efficacité moyenne de + ou - 99,9 %. L’ampoule de 600 watts va restituer de + ou - 600 watts. Le gain de lumière est considérable par rapport à la consommation électrique. Mieux, la durée de vie de l’appareil et de vos ampoules sera rallongée puisque le démarrage de l’ampoule se fait très progressivement. Ce système, totalement silencieux, ne chauffe pas, est déjà câblé et sécurisé. 

Certains modèles « dimmables » sont équipés d’un gradateur permettant de choisir la puissance adaptée soit à votre phase de culture ( croissance / floraison ), soit au climat ( froid ou chaud ). Avec un ballast électronique, vous consommerez 630 watts pour un rendu sur vos plantes de 600 watts. 

Votre récolte sera nettement supérieure pour une consommation électrique inférieure !

Conseils

  • Certains ballasts ferromagnétiques vendus non cablés doivent être raccordés par un électricien professionnel pour votre sécurité, conformité et garantie.
  • Placez votre ballast en hauteur et éloignez le de toute source d’humidité.
  • Avec un ballast « dimmable », commencez votre culture en 250W MH lors de la croissance, passez en 400W HPS pour la floraison, passez en position super-lumen 440W pour le milieu de floraison, pour la fin de floraison repassez en 250W HPS.
  • Ceci afin de reproduire les variations de l’éclairage lors des saisons.

QUEL RÉFLECTEUR ?

Le choix de votre réflecteur est un facteur très important pour le rendement de votre culture. Vos récoltes seront plus abondantes pour une consommation électrique équivalente. 

Il existe plusieurs types de réflecteurs :

Les réflecteurs simples adaptés aussi aux ampoules économie d’énergie  car ils permettent de mieux soutenir le poids ce type d’ampoule, leur prix est attractif, mais leur rendement lumineux n’est pas optimal.
Les réflecteurs « cooltube » sont pratiques, car ils permettent d’évacuer la chaleur émise par les lampes à sodium ou MH en le reliant directement à un extracteur d’air. Leur taille ne permet pas d’éclairer une grande surface de culture mais il est possible de rapprocher plus près du sommet des plantes sans les brûler.
Les réflecteurs vitrés, type « Spudnik » sont particulièrement bien adaptés pour évacuer la chaleur en les reliant directement à un extracteur et repartissent très bien la lumière dans un espace de culture plus grand, eux aussi permettent de réduire la distance entre la lampe et le sommet de la plante.

Les réflecteurs doubles paraboliques, type « Adjust wings » sont étudiés pour éclairer une grande surface de culture, grâce à leur forme, ils permettent une meilleure dissipation de la chaleur. Ils évitent les point chauds grâce aux « super spreaders ».
Les réflecteurs CFL « Sunmate », sont particulièrement adaptés aux ampoules économie d’énergie, ils vous garantissent une très bonne répartition lumineuse, car leur conception concentre le flux lumineux.

Conseils 

  • Choisissez un réflecteur ventilé type Cooltube ou Spudnik
  • raccordé à un extracteur si vous avez des problèmes de chaleur.
  • Adaptez la forme et la taille de votre réflecteur à la surface de
  • votre culture.
  • Vous pouvez installer vos réflecteurs sur un « light rail » pour
  • mieux répartir l’éclairage.
  • Avec une même puissance, éclairez une surface plus grande.

COMBIEN VA ME COÛTER MON ÉCLAIRAGE ?

Consommation électrique mensuelle ( Tarifs heures pleines )

Ampoules MH / HPS

ÉCLAIRAGE 18H / 24HÉCLAIRAGE 12H / 24H
250w MH / HPS+/- 12 €+/- 17 €
400w MH / HPS+/- 28 €+/- 19 €
600w MH / HPS+/- 39 €+/- 26 €
1000w MH / HPS+/- 60 €+/- 40 €


 Ampoules CFL

ÉCLAIRAGE 18H / 24HÉCLAIRAGE 12H / 24H
150w CFL+/- 8 €+/- 5 €
200w CFL+/- 12 €+/- 8 €
250w CFL+/- 15 €+/- 10 €



LED

ÉCLAIRAGE 18H / 24HÉCLAIRAGE 12H / 24H
144w LED+/- 8.60€+/- 5.75€
600W LED+/- 15.92€+/- 23.88€
900w LED+/- 23.49€+/- 35.24€
1200w LED+/- 34.19€+/- 51.19€

Ces données sont à titre indicatif et sont données en heures pleines, prix du kWh = 0.1106 € (Tarif EDF).

Tableau de puissance d’éclairage par surface cultivée

SURFACE DE CULTUREPUISSANCE D'ECLAIRAGE
maximum 0.5m²250W
0.7m² à 0.9m²400W
1m² à 1.5m²600W
1m² à 2.5m²1000W